A l'aquarelle, en premier plan sur la droite, du linge sèche sur un fil tendu sous une galerie. La galerie est couverte par des tuiles ocres. Derrière , à gauche, un clocher mur en briques rouges. Un peu plus vers le centre du dessin, un clocher hexagonal, qui est au dessus de la toiture de la galerie.

Etape 30

  • 11 octobre
  • 24,8 km
  • Calzadilla de la CuezaSahagùn

Au matin, je fais une pause thé dans une auberge qui porte le nom de Jacques de Molay. Je re-situe le dernier maître de l’ordre du Temple auprès de Bruce et Magalie, une Suisse allemande, avec qui je partage la table. Nous sommes à Terradillos de los Templarios. Dès la sortie du village, je tombe en émoi devant les couleurs du paysage et la perspective. La terre et le soleil ne font que un… Entre terre et ciel, la ligne d’horizon est fondue. Les éléments se confondent dans des tonalités très chaudes et extrêmement douces. Alors que je viens de reprendre la marche, je m’arrête à nouveau. Je calcule : il est 10h passé, bientôt, l’humidité de l’air aura disparu. En m’exposant au soleil, l’aquarelle sèchera sans grande difficulté. Je m’installe.

A l'aquarelle, un sentier par du bord droit vers la gauche pour tourner dans le lointain, alors qu'il est bordé d'arbres. La terre est ocre rouge et se confond avec l'horizon. Les arbres sont verts olive, d'autres sont couleur terre
Terradillos de los Templarios (Palencia – Espagne), aquarelle plein air, Cécile Van Espen, A5, papier grain fin, 300 g/m2, 11 octobre 2017

Le chemin s’est rétréci, il longe une voie de circulation. Dommage ! Le charme serein est vite oublié. Il y a beaucoup de marcheurs en ce début d’après-mdi. Assise sur le rebord d’un petit parapet qui enjambe une canalisation, je prends le parti d’aquareller un fragment choisi de ce double alignement : les arbres et les hommes. Le flot des pèlerins est assez soutenu avant de se raréfier. Quand je repars, je suis à nouveau seule. A l’heure qu’il est, nombreux sont ceux qui ont déjà pris place dans une albergue. Je n’ai pas de souci à me faire. Vers midi, j’ai croisé Claire, Bruce et Scott à la terrasse d’un bar de San-Nicolas Real Camino. Ils me réservent une place pour ce soir.

A l'aquarelle, en partant de la droite, le sentier prend les 2/3 de la largeur de l'aquarelle, il s'enfonce légèrement vers la gauche. Sur la gauche, il est bordé de 3 arbres en enfilade. Sur le chemin, deux marcheurs se suivent. En premier plan à droite, de dos, une personne en bermuda, sac brun sur le dos. Elle suit, devant une autre personne, un chapeau à large bord sur la tête, un teeshirt rose, sac vert émeraude sur le dos.
San Nicolas Real Camino (Palencia – Espagne), aquarelle plein air, Cécile Van Espen, A5, papier grain fin, 300 g/m2, 11 octobre 2017

L’auberge choisie est à la sortie de Sahagùn. Bruce me guette sur le pas de porte afin que je ne me trompe pas d’adresse. Nous sommes dans un couvent bénédictin… Je m’approprie mon espace en étalant mon sac de couchage sur le lit. Après mon rituel, je pars me reposer dans la cour intérieure. Je suis au calme, je profite des derniers rayons de soleil. Il est tard. Face à moi, le linge sèche. Il est sous les clochers de l’église et du couvent. Je trouve que ces 3 images réunies témoignent assez bien du Chemin : le mystique côtoie le pragmatique. Intérieurement, je souris. Le comportement des hospitaliers est à cette image. Pour la première fois, le mercantile prend le dessus sur la générosité. Ici, tout est payant. Même l’emprunt d’une couverture au motif :

– Vous comprenez c’est pour les enfants du Pérou…

Je ne suis pas convaincue par cette générosité imposée.

A l'aquarelle, en premier plan sur la droite, du linge sèche sur un fil tendu sous une galerie. La galerie est couverte par des tuiles ocres. Derrière , à gauche, un clocher mur en briques rouges. Un peu plus vers le centre du dessin, un clocher hexagonal, qui est au dessus de la toiture de la galerie.
Sahagún (León – Espagne), aquarelle plein air, Cécile Van Espen, A5, papier grain fin, 300 g/m2, 11 octobre 2017
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s